L’oreiller de voyage pour les enfant pour un long trajet en voiture

novembre 10th, 2017 by Marjorie

Les voyages avec les enfants sont parfois longs et ennuyants. Et tout ce qu’on souhaite en ce moment c’est de voir le temps passer à la vitesse de l’éclair. Le meilleur moyen pour tenir dans ce genre de situation est de vous plonger dans un sommeil assez profond pour y passer des heures. Mais, quel que soit le moyen de transport, avion, train, voiture, etc. les secousses se sont font un vilain plaisir de vous interrompre. Heureusement que vous pouvez toujours compter sur l’oreiller de voyage. Voici les raisons pour lesquelles vous devez utiliser cet accessoire.

 

 Pour un confort ultime

Vous devez vous rendre à l’autre bout du monde pour des raisons de travail ou des raisons personnelles et environ 10 heures de route vous attendent. Nous comprenons votre galère et vos inquiétudes. Cela sera sans aucun doute très ennuyant et dur à supporter à moins de pouvoir dormir en toute quiétude. Cela n’est pas évidant avec les secousses que vous allez certainement subir, sauf si vous disposez de l’accessoire magique, un oreiller de voyage. Cet accessoire est efficace pour soutenir votre cou pendant que vous profitez d’un agréable sommeil. Vous pouvez l’ajuster en inclinant votre tête sur le côté, et ceci sans vous faire mal.

Pour beaucoup de gens, c’est se peiner que de devoir se déplacer avec un oreiller. Mais, nous pouvons vous garantir que vous risquez une plus grande peine si vous n’avez pas un oreiller de voyage.

 

Pour éviter les courbatures

Les secousses lors des voyages sont de véritables troubles sommeils qui réduisent à néant votre objectif de voir passer le temps. Si vous parvenez à leur tenir tête pour dormir, cela ne sera pas sans conséquence. La ceinture de sécurité ne maintient qu’une partie de votre corps et l’autre partie va sans doute subir, en l’occurrence votre cou et votre colonne vertébrale c’est la même chose avec la literie enfant. Vous risquez de souffrir de torticolis et de courbatures à votre descente. Mais, vous pouvez y remédier en utilisant un oreiller de voyage comme bouclier. Il est efficace pour vous protéger contre les risques de douleurs au niveau du cou et de la colonne vertébrale. Si vous avez un oreiller de voyage, vous pouvez annuler vos rendez-vous pour le salon de massage après chaque voyage.

 

Pour éviter la cervicalgie

Si les obligations de famille ou de travail devaient vous amener à régulièrement effectuer de longs voyages, les risques que vous soyez atteint de cervicalgie sont imminents. En effet, la cervicalgie est une douleur que l’on éprouve au niveau du rachis cervical, partie haute de la colonne vertébrale. L’une des causes de ce malaise est de mettre le cou dans une mauvaise position pendant trop longtemps. Et si vous devez dormir pendant vos voyages, il n’y a pas de chance que cela ne se produise pas.

La seule solution préventive que vous ayez est de disposer d’un oreiller de voyage pour soutenir votre cou pendant que vous dormez. Cet accessoire, qui adopte étrangement la forme d’un coussin, est efficace pour maintenir votre cou dans une position confortable et protéger votre nuque.

 

Noël enfants défavorisés

novembre 6th, 2017 by Marjorie

Le compte-à-rebours est lancé ! Les lettres commencent à arriver au compte-gouttes. La folie de Noël commence à s’installer…

Fêter Noël c’est avant tout s’extasier devant la joie des enfants à l’ouverture de tous les cadeaux reposant au pied du sapin. Seulement comme tous les ans, certains enfants n’auront rien à ouvrir…

C’est pourquoi plusieurs associations prennent le relai et aident le père Noël et ses petits lutins à faire plaisir aux enfants les plus défavorisés. Read the rest of this entry »

Le Permis pétion pour les enfants

novembre 5th, 2017 by admin

Parce que l’on n’est jamais mieux protégé que par soi-même, l’Association prévention MAIF a lancé une initiative nationale, le Permis piéton, visant à mieux responsabiliser et conscientiser les enfants entre 8 et 9 ans sur les règles de la circulation piétonne, avec la collaboration de la Sécurité routière.

Un permis piéton en bonne et due forme pour les enfants

Le but de cette démarche est d’apprendre les règles de circulation à pieds aux enfants en amont, ainsi que les réflexes et les gestes de précaution à adopter en cas d’incident sur la route, en aval. Pour ce faire, ils auront à suivre une formation pédagogique en 4 étapes. Le contenu a été élaboré par des professionnels expérimentés afin de faciliter l’assimilation de tous les points abordés.

À partir de l’année 2009, le contenu des modules a été adapté aux besoins des enfants malvoyants, malentendants et à mobilité réduite. Le but est de leur offrir une certaine autonomie sans pour autant les jeter dans la fosse aux lions. Après la formation, ils auront à passer une évaluation pour l’obtention du Permis piéton.

Pour ce faire, une série de questions-réponses ainsi que des simulations de situations réelles sont organisées pour déterminer si l’enfant est prêt à affronter seul les routes. Pour saluer le courage et la patience de ces petits consciencieux, l’organisation d’une cérémonie de remise de Permis piéton est organisée dans chaque municipalité qui a adhéré aux programmes.

Une action de collaboration

Conscientiser les enfants sur les règles et les dangers de la circulation piétonne n’est pas uniquement réservé aux pédagogues qui élaborent le contenu de la formation. Tout d’abord, les premières sensibilisations doivent émaner des écoles, de la municipalité et, bien sûr, des parents d’élèves. Dans les termes du projet actuel, le Permis piéton s’adresse principalement aux élèves de CE2.

Ensuite, la mise en œuvre de la formation doit relever de la collaboration entre la gendarmerie nationale, la police nationale et la préfecture de police, avec la participation active de la MAIF et de la sécurité routière. Cela démontre clairement que cette initiative trouve tout son sens dans la collaboration de tous les acteurs et parties prenantes engagées dans la circulation.

Les avantages du Permis piéton

La possession d’un Permis piéton en dit long sur les capacités d’un enfant à circuler sans risque sur les voies piétonnes. Cela démontre qu’il est capable de marcher dans les rues sans se mettre en danger, de réagir positivement aux incidents et aux phénomènes qui peuvent lui causer du tort et d’aider les autres, dans la mesure du possible, en cas de problèmes. En effet, ce ne sont pas uniquement les règles de circulation que l’on apprend aux enfants ; il est aussi question de réflexes et de petites astuces qui assureront leur sécurité et leur survie.

L’expérience de l’apprentissage change

novembre 3rd, 2017 by Marjorie

Après l’arrivée des différents systèmes d’apprentissage, comme le Montessorie ou encore le concept de récrélangue, aujourd’hui, on assiste encore à une révolution dans ce domaine. Il s’avère que la digitalisation peut également faciliter la sociabilisassion des petits et améliorer les rendus scolaires. Retour sur les plateformes d’apprentissage virtuel en primaire.

Une pratique qui a commencé en 2011

Comme la plateforme class Dojo, les sites d’apprentissage virtuel pour nos chères petites têtes blondes sont nombreux. Cette nouvelle tendance a commencé en 2011 où la plateforme class Dojo, un des précurseurs en la matière, a ouvert ses portes. Depuis lors, elle n’a augmenté qu’en renommée. Actuellement, une grande partie de l’école primaire fait usage d’un tel programme : 90 % pour être exact aux États-Unis. Il est présent dans plus de 100 pays dans le monde, dont notamment en France.

À titre d’information, Class Dojo est un site qui permet aux parents et aux enfants d’entrer simplement en contact avec les enseignants. Pour les établissements scolaires, l’enjeu de cette plateforme est bien différent. Il s’agit d’une manière comme une autre afin de faciliter la distribution des informations.

Les parents et les enfants y gagnent

Les avantages de la pratique de la digitalisation en matière d’apprentissage sont très avantageux, aussi bien pour les parents que pour les enfants. Certains parlent d’une réelle invitation pour les adultes de participer aux programmes scolaires. Et pour cause, désormais, la communication est plus rapide avec les applications. Le moindre problème peut être traité en un laps de temps assez raisonnable. Et les devoirs peuvent être mis en ligne afin d’éviter les fausses excuses.

Les enfants apprennent également à se sociabiliser plus simplement. Les plateformes sont interactives. Pour les élèvent en classe de 5e ou en 3e, cela permet de demander de plus amples explications aux professeurs via les messages privés. Comme quoi, il ne s’agit pas seulement d’une démarche par laquelle les enseignants peuvent juger le comportement des élèves.

Une application pour tablette et Androïde

Disponible à toute heure et simple d’utilisation, les plateformes d’apprentissage en ligne sont des aubaines pour l’éducation nationale, inquiètent des résultats scolaires en baisse en France. On pourra ainsi exploiter les fameux Smartphones et tablettes que l’on a du mal à retirer des mains de certains jeunes.

La plateforme Class Dojo par exemple est disponible gratuitement pour les systèmes Androïdes. Il s’agira alors de la communauté virtuelle des parents d’élèves et des enseignants, avec toutes les fonctionnalités qui vont avec : notification, profil et publication de contenu multimédia, etc. Le paramétrage consiste à créer un profil avec la classe de l’élève avec son adresse mail. Vous pouvez même mettre une photo de profil si l’envie vous en prend.

Il est également à noter qu’une version pour iPhone et iPad ont été récemment mis en ligne pour les utilisateurs de la marque Apple.

Depuis la mise en ligne de la dernière version, l’interface de l’application est bien plus simple à utiliser et plus agréable. La navigation est plus rapide. Les parents, même ceux qui ne sont pas habitués aux nouvelles technologies pourront suivre les comportements et les évolutions de leurs enfants en classe.

La tablette pour enfant : idée de cadeau pour Noel à la mode

novembre 1st, 2017 by Marjorie

cadeau

Les fêtes de fin d’année se rapprochent de nous petit à petit. Les idées de cadeau pour Noel commencent déjà à faire partir des préoccupations des parents les plus attentionnés envers leurs enfants. Cette année, comme toutes les autres depuis un certain temps, la tablette pour enfant figure parmi les meilleures idées de cadeau pour Noel. Avec les nouveaux modèles, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur ce qui semble devenir le cadeau idéal pour vos enfants.

Read the rest of this entry »

5 conseils pour des enfants en sécurité à la maison

octobre 30th, 2017 by Marjorie

décorer chambre de bébéLes enfants bougent, courent, sautent et touchent absolument à tout et, on ne sait pourquoi, à ce qui est le plus dangereux. Pour optimiser la sécurité de vos enfants dans votre maison, voici cinq petits conseils. Read the rest of this entry »

3 activités pour booster la concentration des enfants

octobre 30th, 2017 by Marjorie

loisirs enfantsIl n’est pas toujours aisé capter l’attention d’un enfant et de garder sa concentration sur un projet plus d’une trentaine de minutes, surtout si cela n’inclut pas la présence d’une tablette électronique, d’une console de jeu ou de jouets. Voici notamment quelques idées d’activité qui devraient aider à booster la concentration de nos petites têtes blondes. Read the rest of this entry »

Comment habiller un enfant pour son baptême ?

octobre 30th, 2017 by Marjorie

Le jour de son baptême, bébé sera le centre de toutes les attentions. Il est donc nécessaire de l’habiller correctement. Si la tradition veut que l’enfant porte une aube blanche durant la cérémonie, ce n’est pourtant pas obligatoire. Dorénavant, les parents peuvent choisir toutes les tenues qui sublimeront leurs enfants. Read the rest of this entry »

Comment parler de la mort à ses enfants ?

octobre 29th, 2017 by admin

Aborder la question du décès à un enfant en bas âge possédant encore une personnalité assez fragile s’avère toujours délicat. Un animal mort ou la perte d’un proche, il faudra le ménager de façon à ce que le traumatisme ne soit pas trop important au risque de l’affecter pendant toute sa vie.

Aborder la mort avec des termes simples

Évoquer la mort, c’est parler de la fin. Que ce soit pour la disparition d’un animal domestique ou d’un proche parent, la portée reste toujours la même : le défunt ne sera plus là. Cependant, la difficulté d’en parler avec les enfants réside dans le fait que l’abandon est l’une des principales craintes qui les tenaillent.

En tenant en compte ce principal facteur, l’approche de Marcel Rufo se base essentiellement sur une explication claire fournie aux enfants. L’usage d’une quelconque métaphore est à bannir pour éviter toute confusion qui pourra générer des angoisses chez les plus petits. Pour Michaël Larrar, l’idée avoisine cette approche. Sur la base des questions posées par l’enfant, l’adulte devra répondre de manière simple sans lui faire un discours long et élaboré.

Le rôle des parents n’est pas à minimiser quand on aborde la question de la mort. En effet, ce sont les personnes qui connaissent au mieux le profil psychologique de l’enfant. Il leur appartient de trouver l’angle d’approche et le niveau d’explication à fournir. Dans certains cas, le recours à la religion s’avère bénéfique, à condition que la famille soit croyante et que l’enfant ait été initié préalablement aux valeurs de la foi.

Qui doit annoncer la mort aux enfants ?

Il est toujours préférable que ce soit la personne la plus proche de l’enfant qui lui annonce la mort de quelqu’un. Dans le cas d’un parent qui décède, il faudra opter pour celui ou celle envers qui l’enfant voue une totale confiance. Au moment d’aborder le sujet, les pédopsychiatres insistent sur l’usage de mots vrais. Dire que la personne est partie ou qu’elle soit en train de dormir peut conduire à des situations d’attente interminable ou une angoisse au coucher.

Dans la plupart des cas, l’avis d’un psychiatre s’avère nécessaire pour mieux accompagner cette phase plus incompréhensible que douloureuse pour les enfants. De cette manière, leurs angoisses et leurs craintes pourront être mieux définies surtout s’ils se renferment sur eux-mêmes ; des cas assez fréquents lors de la perte d’un parent.

Les enfants doivent-ils participer aux services funéraires ?

Les pédopsychiatres sont d’avis que voir la mort peut aider l’enfant à accepter la situation et à mieux réaliser son deuil. Cependant, cela ne se fera que sous deux conditions. Sur un prime abord, l’apparence du défunt doit rester quasi similaire à celle de son vivant. Ensuite, l’enfant doit impérativement vouloir regarder et accompagner par un adulte, et non inviter ou forcer à le faire.

Pour rendre la phase moins douloureuse, les proches peuvent proposer aux enfants d’écrire des lettres, de faire des dessins ou de donner un objet au défunt. Cela les aidera à faire plus vite leur deuil et réduira la sensation d’abandon dans la mesure où ils sentiront que quelque chose venant d’eux accompagnera le défunt qui ne les oubliera jamais.

Après l’enterrement, il est impératif que l’enfant se sente entouré et aimé. Certains parents conduisent régulièrement les enfants au cimetière pour voir le monument funéraire du défunt, un fait qui les aide à rendre l’absence moins douloureuse.

Conseils pour emmener son enfant à moto

octobre 29th, 2017 by Marjorie

enfant à motoLes deux-roues ont ce côté pratique qui plait, surtout pour éviter les bouchons. Les parents souhaitant emmener leurs enfants à moto doivent tout de même prendre certaines précautions. En effet, les risques qu’implique le transport d’un enfant à moto sont élevés, surtout pour ceux qui n’ont pas suivi une formation adaptée. Voici notamment quelques conseils à retenir avant d’emmener un enfant sur un deux-roues. Read the rest of this entry »

« Previous Entries Next Entries »