Les solutions pour apprendre aux enfants à méditer

août 16th, 2017 by Marjorie

e900efd75030c367197ed5c99f7a87ffLa voie de la méditation est de plus en plus indiquée aux enfants pour leur apprendre à s’épanouir en toute sérénité, à calmer leur esprit et observer leurs émotions. C’est un outil riche de connaissances avec lequel les enfants développent de multiples qualités personnelles et sociales.
Read the rest of this entry »

Santé de l’enfant : focus sur la Scarlatine

juillet 16th, 2017 by zonetronik

investigation-2458539_640Etre parent n’est pas de tout repos. En effet, prendre soin de son enfant conduit à divers responsabilités sans fin (s’assurer qu’il travaille bien à l’école, qu’il ait des vêtements propres, se souvenir de son rendez-vous chez le dentiste,…). Cependant, la plus importante des responsabilités des parents est de prendre soin de la santé de son enfant. C’est d’ailleurs le sujet traité dans cet article. Il sera question de mettre la lumière sur la scarlatine, cette maladie qui se raréfie mais qui touche encore les enfants de 1 à 15 ans. Même si cette maladie se transmet facilement, elle se soigne aussi très bien. Trouvez alors dans ce qui suit les informations essentielles à son propos. Read the rest of this entry »

  • Commentaires fermés sur Santé de l’enfant : focus sur la Scarlatine
  • Posted in Santé

Comment empêcher l’obésité chez l’enfant ?

juin 12th, 2017 by Marjorie

-1L’obésité est devenue un véritable fléau ces dernières années. Les modes de vie, combinés à une alimentation grasse, provoquent des prises de poids importantes dans tous les pays occidentaux. Cela commence souvent dès les premières années. Il est donc très important de veiller à ce que votre enfant prenne les bonnes habitudes.

Read the rest of this entry »

  • Commentaires fermés sur Comment empêcher l’obésité chez l’enfant ?
  • Posted in Santé

Quelles sont les causes de la perte d’audition chez les enfants ?

mai 23rd, 2017 by Marjorie

785d5e7c5356e9ff

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Sante), environ 32 millions d’enfants souffrent de perte d’audition dans le monde. Les causes sont multiples et elles sont soit acquises, soit congénitales.

Read the rest of this entry »

  • Commentaires fermés sur Quelles sont les causes de la perte d’audition chez les enfants ?
  • Posted in Santé

La santé dentaire chez l’enfant

mars 16th, 2017 by bibou

dentisterie-enfantOn le sait, une visite chez le dentiste, surtout pour l’enfant, n’est jamais un moment de pur plaisir, c’est pourquoi il est important de l’habituer à cet environnement dès le plus âge.

Il est pourtant conseillé de le montrer à un spécialiste lors de l’apparition des premières dents de lait.

Ce rendez-vous sera l’occasion de faire un état des lieux de sa dentition et de sensibiliser l’enfant (et les parents !) à la notion d’hygiène bucco-dentaire.

Pour commencer, des études ont montré qu’une des causes principales aux problèmes dentaires serait liée à l’utilisation abusive de biberon sucré.

L’arrivée des premières caries

Les premières caries frappent les dents de lait, sans que personne ne s’en aperçoive, puisque ces dents sont condamnées à tomber toutes seules.

Mais le sucre contenu dans le biberon représente une vraie forme de danger. Ces boissons, fruitées ou lactées, présentent un fort taux en hydrates de carbone qui favorise la naissance d’acides sur la plaque dentaire. Ce qui augmente le processus, c’est la multiplication de ces prises de biberon. En effet, il manque les périodes de repos où la salive peut prendre le temps de jouer son rôle anti-carie.

Il est donc judicieux de ne pas persister à donner le biberon la nuit ou pendant la sieste. Plus tard, l’enfant devra aussi (comme l’adulte) s’abstenir de trop grignoter ou de boire des sodas, car la production d’acides sera trop importante et nuisible pour les dents.

L’inévitable brossage des dents

Evidemment, une hygiène bucco-dentaire correcte ne pourra pas voir le jour sans un brossage régulier (trois fois par jour), en utilisant un dentifrice au fluor. Le fluor possède la particularité de protéger l’émail dentaire contre les agressions des acides.

Durant la scolarité, une visite bi-annuelle est recommandée pour anticiper l’apparition des caries. Il ne faut pas oublier non plus ces bonnes habitudes avec un enfant en situation d’handicap. Même si l’attention autour de lui est grande, une bonne hygiène dentaire n’est pas à reléguer au second plan.

Pour finir, il est indispensable de prendre conscience de l’importance d’une bonne santé bucco-dentaire chez les plus jeunes. Car sa vie d’adulte est déjà en jeu, même s’il ne le sait pas encore. En somme, il faut voir la bouche comme le miroir de notre santé.

  • Commentaires fermés sur La santé dentaire chez l’enfant
  • Posted in Santé

Le Yoga pour les enfants

novembre 19th, 2016 by Jarvik

Comme les adultes, les enfants ont droit de prétendre au bien-être et au sentiment d’apaisement procurés par le yoga. En effet, il s’agit d’un assortiment d’exercice visant à se relaxer et à faire le vide dans l’esprit pour une meilleure prise de conscience de son corps et de son entourage. Et puis, aux dernières nouvelles, tout le monde peut pratiquer le yoga, sauf en cas de contre-indication spécifique.

yoga

Des bonnes raisons pour pratiquer le yoga

Les parents qui ont expérimenté le yoga pour leurs enfants ont été formels sur les avantages de cette méthode de relaxation. En premier lieu, il s’agit d’une excellente alternative à la pratique du sport, car le yoga implique de l’endurance, de la concentration, de l’équilibre et du travail musculaire. Aussi, un enfant qui a tendance à prendre du poids à cause du manque d’activités sportives peut se lancer dans cette discipline. Le yoga constitue également un excellent remède contre l’hyperactivité et les troubles de sommeil chez les petits. De même, il s’agit d’un moyen on ne peut plus efficace pour inviter un enfant à passer moins de temps devant l’écran de la télévision, de sa console ou de son ordinateur.

A partir de quel âge l’enfant peut pratiquer le yoga ?

Selon les professionnels de yoga, un enfant peut pratiquer le yoga à partir de 5 ans. A cet âge, l’enfant est déjà capable de distinguer les mouvements de son corps et les muscles mobilisés pour chaque geste de manière inconsciente. Néanmoins, il est toujours recommandé de s’adresser à des professeurs de yoga qui ont l’habitude de travailler avec un public en bas âge.

Le yoga est-il le même pour les enfants et les adultes ?

Peu importe le public, les objectifs du yoga demeurent inchangés. En effet, on cherche toujours à se relaxer, à prendre conscience de son corps et de ses mouvements, à trouver sa place dans un espace donné, etc. Cependant, la différence réside au niveau des méthodes. Le professeur de yoga doit trouver un moyen de susciter l’intérêt, la motivation et l’enthousiasme des enfants pour pouvoir atteindre les objectifs fixés. D’un autre côté, il faut également miser sur le travail d’adaptation par rapport au groupe et à l’espace de yoga, car l’étrange et la nouveauté peuvent constituer des facteurs de renfermement sur soi chez les tout-petits. Ainsi, en plus d’agir sur le physique, le yoga permettra à l’enfant d’être plus attentif, plus concentré, plus serein et plus communicatif.

  • Commentaires fermés sur Le Yoga pour les enfants
  • Posted in Santé

Pourquoi consulter un pédiatre ?

janvier 25th, 2016 by admin

Les maladies infantiles sont nombreuses et l’enfant en expérimentera sûrement quelques-unes. Pour qu’il puisse surmonter rapidement ces maladies, l’idéale est d’opter pour des médecins pédiatres. Dans les annuaires de santé en ligne, on peut trouver facilement des médecins de confiance spécialistes de la santé des enfants.

Pédiatre : une connaissance particulière de la santé des enfants

pediatreLe pédiatre est un médecin spécialiste de la santé des enfants. Son travail consiste à surveiller le développement et les soins courants d’un enfant depuis sa naissance jusqu’à son adolescence.

Bien que les médecins généralistes soient légalement aptes au suivi médical des bébés, les pédiatres semblent les mieux placés pour repérer et diagnostiquer les pathologies des jeunes enfants. Il peut évaluer rapidement la gravité des maladies et la nécessité de traitement.

Le pédiatre, par sa connaissance du fonctionnement de l’organisme de l’enfant propose des moyens de traitement simples, il est apte à déceler très tôt les petits signes. Selon une enquête récente, le suivi par le pédiatre est associé à une baisse de 25% de la consommation de médicaments : il prescrit moins de corticoïdes et d’antibiotiques que les généralistes, mais privilégie la vitamine D et le fluor.

Pédiatre : un médecin de confiance pour les enfants

Les pédiatres sont des médecins polyvalents. Ils n’aident pas seulement les enfants sur le plan médical, ils soutiennent également les parents et leurs enfants. En effet, ils vérifient si tout va bien concernant la santé de l’enfant, la relation parent-enfant, la relation familiale…
Les pédiatres peuvent également donner toutes sortes de conseils et astuces pour le bien du bébé (en matière de santé, d’alimentation, d’hygiène, mais aussi d’éducation, voire de psychologie). C’est lui aussi qui peut envoyer ses patients vers un pédopsychiatre s’il constate un problème.
Les pédiatres apportent un soutien psychologique pour consolider le lien entre parents et enfant. Ils ont un grand sens de l’écoute, de patience et d’observation avec des enfants parfois craintifs, rétifs ou trop jeunes pour s’exprimer, et un bon relationnel avec des parents dont le témoignage est indispensable et qu’ils peuvent, en retour, rassurer et conseiller.

Annuaire des pédiatres : moyen rapide pour trouver un pédiatre compétent

Un annuaire des pédiatres, tel que https://www.le-guide-sante.org/Annuaire/Pediatres.html, est un outil de recherche qui permet aux parents de trouver rapidement un bon pédiatre. L’annuaire liste des données exactes sur chaque profil de pédiatre inscrit : adresse, compétences, numéro de téléphone…

Grâce à cet annuaire, les parents n’ont plus besoin de courir à des kilomètres pour trouver un pédiatre. Les résultats de recherches sont très affinés : l’annuaire organise ces données suivant le département, les villes. Il est donc possible de trouver un pédiatre proche de la ville recherchée. A noter aussi que l’annuaire des pédiatres est disponible de manière permanente.

  • Commentaires fermés sur Pourquoi consulter un pédiatre ?
  • Posted in Santé

Apprendre à son enfant à s’endormir naturellement ?

janvier 22nd, 2016 by admin

Il est tout à fait naturel qu’une maman donne le sein à son bébé et le berce jusqu’à ce qu’il s’endorme. Il arrive pourtant un moment où ce dernier doit s’habituer à s’endormir de lui-même. Comment procéder ?

enfant qui dort

L’apprentissage du sommeil

Tout le monde le sait, il est difficile de se défaire de certaines habitudes. Si vous tenez constamment votre bébé dans vos bras alors qu’il est en âge de ramper, il aura toutes les peines du monde à marcher à quatre pattes. De la même manière, si votre bébé est accoutumé à dormir en tétant votre sein ou le biberon, il aura du mal à s’endormir naturellement. Lorsqu’il arrive à un certain âge, il faut lui donner d’autres repères en établissant un autre rituel.

Le rituel du sommeil

L’évolution normale d’un bébé suit un certain cycle. Si, entre 3 et 6 mois, il se trouve dans un environnement propice, le sommeil viendra naturellement à votre enfant. Mais pour faciliter le processus, il faut mettre en place un petit rituel qui se déroule en deux temps.

1- Cela débutera par l’instauration d’une heure donnée pour coucher le bébé afin de mettre en place le mécanisme de son horloge interne.

2- Parallèlement, il faudra l’habituer à prendre un bain chaud en fin de journée et juste après sa dernière tétée. Cela aidera à le calmer et à appréhender sereinement le processus du sommeil. Une petite histoire ou un câlin ne seront pas de trop pour faciliter les choses.

A la fin de ce rituel, vous pourrez placer votre bébé dans son lit alors qu’il est encore en train de somnoler. La plupart du temps, les bébés se mettent à s’endormir de leur propre chef en souriant aux anges. Certains commenceront par regimber, surtout s’ils ont été habitués à s’endormir dans les bras de leur mère ou durant la tétée. Bien que certaines contestent le procédé, il existe une alternative contribuant à les aider à trouver le sommeil. Cela consiste tout simplement à leur donner une tétine à sucer qui agira comme un effet placebo.

Quelle tactique adopter ?

Rompre avec les vieilles habitudes est également un cap difficile pour les mamans, mais il faut bien passer par là pour pouvoir trouver un équilibre propice au développement de l’enfant et pour la santé de la mère. Deux schémas sont à envisager :

a) Vous pouvez y aller franchement une fois que vous l’aurez bordé à moitié endormi. Vous lui souhaitez bonne nuit à la cantonade et vous disparaissez derrière la porte pour guetter ses éventuelles réactions.

b) Vous procédez par étapes : Vous restez tout près de son lit pendant la première nuit, puis vous vous en éloignez progressivement au cours des prochaines jusqu’à ce que votre bébé s’adapte à sa nouvelle situation.

Que faire si ça ne marche pas ?

En principe, cette approche devrait être efficace, mais il arrive que certains bébés soient trop ancrés dans leurs habitudes. Il faut alors prendre un peu de recul et analyser objectivement la situation. Il se peut que votre enfant soit encore trop jeune pour accepter le changement. Dans ce cas, il faut s’armer de patience et remettre l’opération à une date ultérieure et réessayer après quelques semaines.

Mais, dans tous les cas de figure, il ne faut jamais abdiquer. L’enjeu est trop grand aussi bien pour vous que pour votre enfant. L’essentiel est de se dire qu’à terme ce sera tout bénéfice pour vous deux. C’est un passage obligé vers son indépendance et son épanouissement personnel.

Vous pouvez aussi essayer un truc qui semble marcher avec certains : leur mettre des écouteurs et faire jouer une ou plusieurs berceuses, ou des musiques appelant au calme. Qui sait, votre enfant pourrait aussi par la même occasion finir par aimer la musique.

  • Commentaires fermés sur Apprendre à son enfant à s’endormir naturellement ?
  • Posted in Santé

Comment prévenir les érythèmes fessiers

octobre 13th, 2015 by admin

Lorsque l’on sait qu’un enfant de la naissance à la propreté portera près de 4000 couches, il est indispensable de trouver la bonne méthode de change afin d’éviter le cauchemar des irritations.
En effet, le change de bébé est un geste qui peut paraitre complètement anodin mais qui peut être toutefois lourd de conséquences. Irritations et érythèmes fessiers peuvent être le lourd quotidien des mamans ayant fait le mauvais choix.
Existe-t-il des solutions naturelles permettant de prévenir les irritations et ainsi diminuer le risque d’inconfort de bébé. Forte heureusement la réponse est OUI.

Lingettes bébé VS liniment

bébéL’une des solutions réside dans le faite de supprimer l’utilisation des lingettes nettoyantes pour bébé. Celles-ci ont d’ailleurs fait l’objet de nombreuses controverses, puisqu’elles contiennent des produits irritants ou encore des solvants comme le phénoxyéthanol. Ces composants indésirables se retrouvent dans la plupart des produits de grandes marques et de grandes consommations. Il est donc important de limiter le contact de ces composants avec les fesses de bébé et ce afin de limiter la possible apparition d’irritations.

Il est donc clair qu’il faut privilégier le nettoyage de bébé avec du liniment oléocalcaire ou bien encore à l’eau et savon surgras.
Le liniment oléocalcaire est composé d’huile d’olive et d’eau de chaux et permet de nettoyer les fesses de bébé sans en agresser la peau. L’huile d’olive a des vertus apaisante et réparatrice ce qui permet de laisser les fesses de bébé nettoyées mais aussi apaisées.

Le choix des couches

Parce que bébé passe ses 2 premières années enfermés dans des couches, il est important de choisir celles qui seront donc non seulement les plus confortables mais surtout les moins irritantes.
La course perpétuelle aux couches qui pourraient absorber toujours plus de liquide, a poussé les industriels à aussi ajouter toujours plus de matière absorbante chimique qui ne sont pas sans conséquences.

Certains bébés ont d’ailleurs beaucoup de mal à les supporter.

A vous donc de tester plusieurs marques et de trouver la bonne. En ce qui concerne les couches jetables, sachez qu’il en existe en coton biodégradables et biologiques et pour les mamans qui seraient encore plus motivées, la solution idéale reste les couches lavables qui sont non seulement sans danger pour bébé mais aussi beaucoup plus économiques.

  • Commentaires fermés sur Comment prévenir les érythèmes fessiers
  • Posted in Santé

Le Ballet Théâtral de Montréal – Les enfant qui aiment la danse

septembre 14th, 2015 by Monique Goyer

QUI SONT CES ENFANTS DANSEURS ?

Ce sont des enfants qui sont nés en aimant la danse !  Dès l’âge de 2 ou 3 ans, s’ils sont mis dans un contexte de libre expression, ils manifestent un goût certain pour la musique, les ballets, le mouvement, les spectacles ou la création.

QU’ONT-ILS EN COMMUN ?

Ils sont habituellement doués de façon différente, mais ce qu’ils ont en commun, c’est qu’ils aiment travailler la danse et non pas juste qu’ils aiment danser pour fêter.  Travailler la danse veut dire qu’ils passent volontairement du temps à perfectionner un des éléments de la danse, à vouloir que le geste soit beau ou bien fait, à se rendre à la hauteur de leurs  propres désirs, à fournir l’effort sans y être forcés, à ressentir le plaisir de s’améliorer.  Ils le font tout naturellement, comme d’autres choisissent le dessin ou les jeux de construction.

MAIS OÙ VONT CES ENFANTS ?

Peu de gens savent QUI sont les enfants, ce QUI est important pour eux, ce QUI les fait grandir sainement, ce QUI fait la différence entre les rendre performants et les amoindrir.  Les enfants forment un monde inconnu qu’on ne saurait pénétrer parce qu’on ignore de quoi il se compose.  Alors, quand ils aiment la danse, les enfants, on leur fait connaître le monde de la danse et, dans le monde de la danse, malheureusement, peu d’intervenants connaissent les enfants.

POUQUOI ?

Parce que le monde de la danse est un monde de perfection.  Comptez environ 8 années d’entraînement à raison d’un minimum de 6 leçons par semaine pour parvenir au métier de danseur.  Il faut donc beaucoup de travail et un outil (un corps) doté d’une bonne endurance.  Dans le monde des adultes, la perfection est synonyme de sérieux et de répétitions.  Dans le monde des enfants, il y a deux mots à proscrire :  le sérieux et la répétition !  On aime le jeu et l’on déteste passer trop de temps à faire la même chose.  Intéressant…

ALORS QUELLE EST LA SOLUTION ?

La solution n’est pas d’abandonner, parce que cela irait à l’encontre même du but de l’enfant.  Cet enfant aime la danse !  Alors, donnons-lui la danse, le travail de la danse, le perfectionnisme de la danse, AVEC quelqu’un qui connaît les enfants.

Je ne suis pas la seule et unique, mais je puis dire, après 40 ans d’expérience, que je sais exactement comment parler à un enfant, comment le comprendre, comment le faire travailler et comment garantir chez lui un résultat au niveau de son éducation physique, artistique, personnel et social.

Si vous avez un enfant-danseur, vous pouvez téléphoner au (514) 502-5117 et laisser un message à Monique Goyer, directrice, artiste-pédagogue et chorégraphe pour LE BALLET THÉÂTRAL DE MONTRÉAL.

 

Le Ballet Théâtral de Montréal

Direction : Monique Goyer

Studio : Espace 215

215, Jean Talon Ouest, 3e étage

Montréal H2R 2X6

www.btmtl.com

(514) 502-5117

« Previous Entries