3 activités pour booster la concentration des enfants

octobre 30th, 2017 by Marjorie

loisirs enfantsIl n’est pas toujours aisé capter l’attention d’un enfant et de garder sa concentration sur un projet plus d’une trentaine de minutes, surtout si cela n’inclut pas la présence d’une tablette électronique, d’une console de jeu ou de jouets. Voici notamment quelques idées d’activité qui devraient aider à booster la concentration de nos petites têtes blondes.

Les spirales pour remobiliser la concentration

Comptant parmi les activités manuelles les plus appréciées des parents, les spirales infinies sont accessibles aux enfants dès l’âge de 5 ans et ont été conçues pour favoriser la concentration. Le concept est simple, l’enfant choisit des crayons-feutres ou des crayons de couleurs et pose la pointent de son crayon au milieu d’une feuille blanche avant de commencer à dessiner la spirale qui devra remplir toute la feuille. Pour qu’il garde le rythme, il est intéressant de lui demander à garder un tracé continu allant de l’intérieur vers l’extérieur en suivant l’aiguille d’une montre, et ce, jusqu’à ce qu’il ait rempli toute la feuille.

L’enfant devra tout de même garder un petit espace entre les tracés, car avec un autre crayon de couleur, il devra tracer une autre spirale à l’intérieure de la première en prenant soin de visser le crayon à côté du premier point de départ. Il devra suivre les mêmes règles à savoir, réaliser un tracé en continu jusqu’à ce qu’il en ait fait le tour. Il pourra en tracer un troisième puis un quatrième et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il n’y ait plus la place. À noter que cette activité permet de remobiliser la concentration de l’enfant et d’améliorer sa dextérité.

L’écriture à l’envers pour attiser la curiosité de l’enfant

L’écriture à l’envers est également un bon moyen de développer la concentration de l’enfant. Accessible dès l’âge de 6-7ans, cette technique consiste à demander à l’enfant d’écrire un mot, défini par les parents, à l’envers. Aussi, une vache deviendra ehcav. L’idéal est de commencer avec des mots simples puis de corser petit à petit l’exercice en proposant un mot plus long puis une association de mot pour finir avec une phrase. Pour les plus petits qui ne savent pas encore lire, il suffira d’utiliser les suites de dessin et lui demander de les placer non dans l’ordre logique de l’histoire, mais à l’envers, à savoir depuis la fin de l’histoire vers le début de celle-ci.

Il convient de rappeler que le temps passé à jouer à ce type dépend en grande partie de l’intérêt suscité chez l’enfant, mais aussi et surtout de son âge et de ses capacités. Rien ne sert de le forcer s’il n’en montre pas l’envie, l’exercice ne portera pas ses fruits.

Les sons rigolos pour amuser l’enfant

Enfin, pour les plus petits, il est intéressant de jouer avec les sons et d’inciter l’enfant à deviner le type de son qu’on le fait écouter. En analysant l’environnement sonore, il va affuter sa concentration et élargir ses connaissances. Il faudra bien évidemment lancer des sons qu’il pourra facilement reconnaitre comme le bruit de bouteilles à déboucher, de casseroles qui s’entrechoquent, de fermeture qui se ferme ou encore d’un clavier d’ordinateur sur lequel on tape. Il devra se concentrer pour réussir à assimiler chaque bruit à son utilisation au quotidien. Cet exercice permet de développer la concentration de l’enfant et de l’aider à mieux comprendre les origines des bruits qui l’entourent.

Leave a Reply