Les lutins nous envahissent

janvier 13th, 2014 by Aurel

Cette année pour le temps des fêtes, les lutins ont été les coqueluches indiscutables de 2013. Les magasins de jouets et de décoration de Noël ont été littéralement dévalisés de leurs lutins et on a pu faire face à de nombreuses ruptures de stock pour les modèles les plus recherchés. Comment expliquer ce soudain engouement pour ces petits êtres de magie au Québec? Et peut-on dire s’il va s’agir d’une mode aussitôt venue aussitôt repartie?

L’origine de cette mode en 2013

En fait les lutins étaient déjà bien présents dès 2012, même si c’est vraiment cette année 2013 que la folie des lutins de Noël s’est emparée du Québec. Selon ce qu’on peut lire dans les journaux et sur les sites d’information, cette mode aurait été relancée par un certain Régis Tremblay, qui  aurait lancé une sorte de chasse aux lutins. Il y a 6 ans, il aurait expliqué à ses petits-fils que des petites traces de pas dans la neige étaient l’œuvre de lutins habitant le Québec. Depuis la petite ville de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix,  cette petit histoire pour enfant aurait connu un succès surprenant puisque tout le monde se seraient raconté l’histoire. Même si à l’origine cette histoire a été colportée dans le pur esprit des fêtes de Noël et de la magie qui peut s’en dégager, ce sont ensuite les médias et les magasins de jouets et de décoration qui ont pris le relais dès 2012. Mais personne ne s’attendait à une telle embelli dans les magasins en 2013, et c’est pourquoi les stocks ne suffirent souvent pas, les familles venant acheter leurs lutins en plusieurs exemplaires pour des sommes tournant souvent autour de 360$ la figurine. Mais pourquoi les familles et les enfants tiennent-ils tant à avoir leurs lutins pour les fêtes? La magie tient à la chasse lancée par Régis Tremblay.

lutin de noel

La chasse aux lutins

La tradition voudrait que les lutins ne soient que de passage dans la maison pour le temps des fêtes. Il faudrait enfin leur tendre des pièges afin de pouvoir les attraper et les ramener à la maison durant quelques jours. Après quoi ils seraient relâchés dans la nature. Belle histoire, mais c’est du moins ce que croient bien des enfants au Québec actuellement. La lumière aurait pour effet de les figer, ce qui explique qu’ils soient immobiles lorsqu’on les regarde. La nuit venue, les lutins laissent libre cours à leur fantaisie naturelle et ils organisent des farces pour leurs hébergeurs momentanés. Et pour organiser des farces, les parents comme les enfants sont généralement les bienvenus dans cette tradition. À la levée du jour, la maison est pleine de petits pièges et des petites farces qui surprennent les parents, mais aussi les enfants. Cela peut être des pièges sur les sièges, des petits dessins sur les fenêtres. Rien de bien méchant, mais les lutins sont réputés pour adorer s’amuser, tout comme les enfants. En invitant les lutins dans la maison, on honore ainsi l’esprit véritable de Noël. Bien plus que les cadeaux, Noël est la période où l’on doit s’amuser en famille et resserrer nos liens familiaux. C’est donc rendre un bel hommage aux fêtes de l’hiver que d’inviter chez soi ces petits êtres magiques. Ils mettent de la vie dans les logis avec leurs airs farceurs et espiègles. Nul doute que maintenant qu’on a pris l’habitude de les piéger dans nos logements en hiver, la mode n’est pas prête de repartir tout de suite! En 2014, il faudra donc certainement compter avec les lutins, si ce n’est encore plus qu’en 2013!

  • Commentaires fermés sur Les lutins nous envahissent
  • Posted in Jeux & jouets

Comments are closed.