Comment repérer et gérer une crise d’appendicite ?

juillet 9th, 2013 by Jarvik

appendiciteL’appendicite, inflammation de l’appendice (petite partie de l’intestin entre le colon et le petit intestin), est très courante chez l’enfant. Elle est parfois provoquée par une obstruction de l’appendice par des matières fécales ou un corps étranger. L’inflammation peut subvenir pour diverses raisons. On ne peut pas prédire encore avec précision le début d’une crise d’appendicite et quand elle se déclenche, il est impossible d’y échapper.

Signes précurseurs

Ce sont des douleurs abdominales localisées le plus souvent près du pli de l’aine avec souvent une fièvre modérée et parfois des nausées, accompagnées de constipation ou de diarrhée. Chez certaines personnes, particulièrement les adultes, la douleur est localisée près du nombril, elle augmente en intensité sur une période de 6 à 12 heures. Chez les personnes âgées et les femmes enceintes, cette douleur est relativement faible et la crise est très rare.

Crise d’appendicite d’un jeune enfant

Chez les tout jeunes enfants (moins de 2 ans), les vomissements avec gonflement de l’abdomen sont les signes les plus fréquents, tandis que de 3 à 5 ans, la douleur de l’appendicite peut être confondue avec les douleurs abdominales comme la gastro-entérite. Une autre manière d’essayer de repérer la crise d’appendicite consiste à faire lever la jambe droite à l’enfant, en position allongée, pour constater la présence d’une douleur aigue. Il faut éviter de donner à manger ou à boire. En ce qui concerne les enfants, la douleur n’est pas localisée à un seul endroit et peut se manifester par intermittence. On a constaté aussi, chez les grands enfants et adolescents, un fréquent besoin d’uriner et même des problèmes respiratoires et des difficultés à marcher. Dans beaucoup de cas d’appendicite aiguë, la douleur apparait brutalement, le diagnostic est encore plus difficile et nécessite une analyse de sang, une échographie ou un scanner.

En fait, l’appendice peut être logé aussi sous le foie et parfois même au milieu de l’abdomen, ce qui rend l’appendicite difficile à repérer, surtout quand il s’agit d’appendicite chronique qui présente plutôt des signes gênants et non insupportables. Les symptômes sont très variables et ressemblent à ceux d’une crise de colite, une maladie des reins, une infection urinaire, une inflammation de l’intestin …

Pour traiter la crise d’appendicite on a recours le plus souvent à la chirurgie, l’intervention doit être faite en temps utile pour éviter la perforation. Il y a lieu de faire appel à un médecin pour toute douleur abdominale, la tranche d’âge de 10 à 30 ans est la plus exposée.

  • Commentaires fermés sur Comment repérer et gérer une crise d’appendicite ?
  • Posted in Santé

Comments are closed.